mardi 18 août 2020

Césaire et ses armes miraculeuses

 

 FRATERNITÉ(S) MIRACULEUSE(S) 

le 28 août à 20h

au Théâtre Antoine Vitez Scène d'Ivry


Eblouissement ! Je vis une aventure très dense en préparant ce prochain partage de la poésie de Césaire. Me voici replongée dans l'incroyable beauté de ses ARMES MIRACULEUSES. Incroyable par la richesse lexicale de ce recueil qui ouvre des pans entiers de paysages intérieurs constamment reliés à la vie minérale, végétale, animale. L'homme y reprend pied, recréant les liens primordiaux pour mieux faire face à la violence de l'Histoire. C'est puissamment exprimé dans LES PUR-SANG. Vertigineuse poésie d'une minutie passionnante sur les phonèmes, résonances et rythmiques dans l'association de sons. Les logiques intellectuelles y sont déjouées pour nous ramener au sensoriel. La réception du sens passe ici par le corps et le cœur avant de rejaillir comme par éclair, lumineuse et chargée d'émotion. La pensée y circule à travers les images projetées par les sons, le mot y est utilisé comme le sont les notes et les palettes de couleurs . On y voyage comme à l'écoute d'une musique, on y plonge comme dans un tableau où les perspectives nous guident vers nos propres chemins intérieurs. Je me demande encore comment l'on peut s'offrir avec autant d'exigence dans la forme, autant de dépassement de soi... C'est là que se loge sa générosité, prendre appui sur soi-même, sans la moindre complaisance, pour élargir l'horizon de tous. Dans LES ARMES MIRACULEUSES, Césaire déploie le terreau qui fertilisera ses réflexions à venir. Bien sûr, le DISCOURS SUR LE COLONIALISME s'y trouve en germe. Dans sa poésie, Césaire ne perd jamais son but politique "une lutte opiniâtre pour la liberté". 

Ce sera sans scène, les pieds dans l'herbe. Tout simplement entre vous et nous, Thomas Savy et moi, dans le jardin secret du théâtre Antoine Vitez Scène d'Ivry. En entrée gratuite le 28 de ce mois à 20h. Bientôt donc mais attention, il faut réserver. http://theatredivryantoinevitez.ivry94.fr/9221-10855/fiche/les-fraternites-miraculeuses.htm


samedi 25 juillet 2020

HYMNE sur radio TOMA



LA TOURNÉE DE GRAND LARGE – HYMNE


La Tournée de Grand Large se consacre au spectacle 
Hymne 
de l’artiste interprète Isabelle Fruleux.

Dans Hymne, inspiré du roman éponyme de Lydie Salvayre, 
Isabelle Fruleux évoque le parcours de Jimi Hendrix.

Invités :
Isabelle Fruleux, metteure en scène, comédienne
Interviews :
Christophe Adriani, directeur du théâtre d’Ivry Antoine Vitez
Lydie Salvayre, écrivain

dimanche 7 juin 2020

Festival d’Avignon annulé - e-festival du TOMA




Le jazz selon Alain Jean-Marie  « on doit toujours se rendre disponible pour pouvoir prendre ce qui arrive et donner ce qu’on a pris, je devrais dire appris… »


La programmation avignonnaise d’Hymne, mon dernier spectacle, au TOMA - Chapelle du verbe Incarné a été annulée. Je suis donc heureuse de participer au e-festival que Marie-Pierre Bousquet et Greg Germain organisent face aux circonstances exceptionnelles que nous traversons. Merci à eux et à toute l’équipe du théâtre ! Pour l’occasion, nous allons enregistrer des extraits de mon triptyque sur la Relation d’Edouard Glissant qui résonne en musique dans les trois volets : Les Indes, d’après son poème, suivi de Frères migrants d’après le livre de Patrick Chamoiseau et Hymne d’après celui de Lydie Salvayre (les trois sont ici http://compagnieloufried.free.fr/)

Pour cet enregistrement, je pensais réunir mes compagnons de route que sont Thomas Savy, compositeur des Indes, et Felipe Cabrera qui a composé pour Frères migrants et Hymne. Thomas va pouvoir me rejoindre et c’est une grande joie, mais Felipe est à Cuba où les aéroports ne sont pas encore ouverts… Il va nous manquer. Nous pensons fortement à lui et à tous les artistes de ces trois spectacles que je cite plus bas en espérant en oublier aucun.

Pendant le confinement j’ai eu un grand besoin de dire du Glissant et du Césaire, juste pour moi-même, pour me ressourcer. Immanquablement la musique d’Alain Jean-Marie m’est revenue en mémoire, vibrant avec les mots. Il y a quelque temps déjà, nous avons conçu ensemble un duo sur Césaire intitulé Radiolaires . Alain est habité par cette poésie. Elle est autant dans les touches de son piano que dans sa façon d’être présent aux autres, ce qui me parait précieux quand les mots sont en permanence  détournés de leur sens. Il me fait l’amitié et l’honneur de nous rejoindre pour cet enregistrement.

Bonheur de réaliser ce moment au théâtre Antoine Vitez d’Ivry où toute l’équipe me parait aussi utopiste que moi, un grand merci à Christophe Adriani et à toute son équipe de nous recevoir. Je suis à distance le sillon du chariot des quartiers d’Ivry qui amène le spectacle sous les fenêtres des ivryens. C’est beau, c’est concret, c’est vivant, BRAVO !

« La lumière d’au-dehors et d’au loin est comme une lance bien jetée, elle jaillit de la caverne, ou de la clairière, ou de ce jardin public, ce n’est pas pour exterminer ces exterminateurs, elle les saisit béants et les change malgré eux »  Philosophie de la Relation, Edouard Glissant

Les artistes qui m’accompagnent dans le triptyque Les Indes, Frères migrants et Hymne :
Thomas Savy, Eddie Ladoire, Sonny Troupé, Raphaël Imbert, Felipe Cabrera, Annabel Guerrero, Coline Dalle, David Antore, Laurent Maur, Vladimir Médail, Annabelle Brunet, Claude Valentin, Carl Carniato.

Une grande pensée pour l’équipe d’administration/production qui s’associe à la Compagnie Loufried : Hop Bach Mounier, Agnès Roul et Dylan Guillou.



Isabelle Fruleux

vendredi 29 mai 2020

Teaser HYMNE

« On dit que la voix d'Orphée faisait miraculeusement se coucher les bêtes. Le cri de Hendrix fit tomber en un instant, ce matin du 18 août 1969, à Woodstock, des murs entiers d'indifférence et d'amnésie »  

Lydie Salvayre, 

HYMNE
https://youtu.be/fffvO3vczuU


jeudi 13 février 2020

Rolling Stone vous emmène voir Hymne !

A VOIR       Article à retrouver sur : https://www.rollingstone.fr/



vous emmène 
voir la pièce événement 
« Hymne », 
d’Isabelle Fruleux !

Isabelle Fruleux s’accapare avec virtuosité d’Hymne

de Lydie Salvayre, un hommage à Jimi Hendrix, 

en mettant en scène au Théâtre Antoine Vitez d’Ivry, 

la vie du gaucher vue par l’écrivaine… 


« On dit qu’il était timide à l’extrême, qu’il avait le charme efféminé des timides, leur douceur. On dit qu’il ne savait pas déchiffrer la musique et qu’il ne sortait de sa timidité que pour être l’audace-même ». C’est ce que raconte sur scène Isabelle Fruleux. Et si les mots sont de l’écrivaine Lydie Salvayre, sa relecture scénique est élégante avec un jeu de scène sobre. Mêlées, l’écrivaine et l’actrice ré-évoquent nombre d’épisodes de la vie du génial gaucher, et en particulier cet inoubliable petit matin du 18 août 1969 à Woodstock quand il s’empara de l’hymne américain, sacré et symbolique, qu’il le retourna avec toute son ivresse mystique pour en extraire une substance insoutenable et libératrice. Un cri bouleversant qui continue à défier le temps, le sanglot d’un idéal condamné à mourir. 
Les mots d’écrivains sont toujours délicats à interpréter. Ceux que Lydie Salvayre prête à Jimi Hendrix, celui qui savait que « vivre ne suffisait pas, que vivre sans l’esprit et sans la beauté n’était pas vivre », forment un éloge tendre et bienveillant. Et c’est cet éloge qui, justement, est mis en scène au Théâtre Antoine Vitez d’Ivry, dans un décor minimaliste mais évocateur et dit avec justesse et émotion par Isabelle Fruleux. Un jeu tout en finesse, en clin d’œil aussi, brillant et intelligent. Mieux encore, il est mis en musique, mais de manière pertinente, sans qu’il soit encombrant ou trop affilié au Voodoo Child.
A l’arrière de la scène, deux musiciens, le compositeur du score de la pièce, Felipe Cabrera à la basse, et Vladimir Médail à la guitare, accompagnent l’actrice, proposant une bande-son originale où chacun y lira une manière de décor, un message aussi. Isabelle est-elle Lydie ? Est-elle Hendrix ? Sur scène, elle vous donnera la réponse.

Belkacem Bahlouli


© Stella Lannitto

© Stella Lannitto

© Stella Lannitto


Hymne, jusqu’au 31 janvier 2020, puis tournée. À découvrir en ce moment au Théâtre Antoine Vitez, 1 Rue Simon Dereure, 94200 Ivry-sur-Seine. Isabelle Fruleux : voix et conception / Felipe Cabrera : basse électrique et compositions / Vladimir Médail  : guitare / Claude Valentin : conception sonore / David Antore : conception lumière. 

« Un américain aux ascendances africaine, européenne et cherokee, issu des classes pauvres, leader d’un groupe majoritairement blanc devant un public qui l’est tout autant, revisite l’hymne national américain avec une telle virtuosité qu’il y laissera son empreinte. Dans un contexte violent de répression et de mobilisation contre la guerre du Vietnam, Hendrix s’adresse à son auditoire à travers le code commun des symboles patriotiques et leur fait dire autre chose. La pluralité y est vibrante, l’acte est ineffaçable. » (Isabelle Fruleux)

La rédaction de Rolling Stone a le plaisir de 
vous faire gagner 5×2 places 
pour la représentation du 30 janvier 2020 ! 
Pour participer, rien de plus simple 
que de suivre le lien ci-dessous :

France Info a vu HYMNE...



 http://medias2.francetv.fr/videosread/rfo/mp3/paris/l_oreille_est_hardie/l_oreille_est_hardie_un_hymne_a_jimmy..._2020-02-08.mp3

Ecouter parler les Outre-mer… Les chercher là où ils se trouvent mais aussi (et surtout ?) là où on ne s’attend pas toujours à les trouver, qu’ils soient « ici », « là-bas », « ailleurs »… Les chercher dans les livres, dans les films, sur les réseaux sociaux, dans les voyages, dans les voix, dans les regards, dans les maisons, dans les rues… et parler d’eux.
Surprendre avec des thématiques peu souvent mises en avant concernant les Outre-mer ; surprendre également en revisitant des sujets parfois maintes fois abordés, leur donner un reflet actuel. Bref, parler des Outre-mer résolument modernes, actuels, débarrassés des sempiternels clichés… Parler, écouter des Outre-mer ancrés dans leurs réalités, pas des Outre-mer fantasmés ou rêvés…

Une émission conçue et animée par Patrice Elie Dit Cosaque.


Ecouter l'émission autour d'HYMNE (26 min) en cliquant sur l'image ci-dessous ou suivant ce lien https://la1ere.francetvinfo.fr/emissions-radio/oreille-est-hardie :
http://medias2.francetv.fr/videosread/rfo/mp3/paris/l_oreille_est_hardie/l_oreille_est_hardie_un_hymne_a_jimmy..._2020-02-08.mp3

jeudi 30 janvier 2020

RFI aime HYMNE...

... une lecture mélodieusement frissonnante de la destinée de Jimi Hendrix.


...un spectacle intelligent, sensible et utile.

https://www.facebook.com/250920961734989/






Un article de JOE FARMER journaliste à RFI et présentateur de l'émission 
L'ÉPOPÉE DES MUSIQUES NOIRES
https://musique.rfi.fr/