VIDEOS


LES FRATERNITÉ(S) MIRACULEUSE(S)
Avec Thomas Savy à la clarinette basse

Vendredi 28 août 2020 à 20h Dans le Jardin Secret,
derrière le Théâtre (entrée, 27 rue Marat)

« Mars 2020, alors que je m’apprête à reprendre mon
atelier auprès d’élèves scolarisés à Ivry, l’annonce
du confinement m’immobilise, chez moi, avec les
textes que je leur réserve. Nous avions eu le temps
d’explorer Frères migrants de Patrick Chamoiseau
dont la puissance oratoire me rappelle les discours
de Martin Luther King et de Aimé Césaire. C’est avec
ces deux grandes figures de l’émancipation que je
vais poursuivre mes échanges avec le public ivryen.
Dans cette période aux déplacements circonscrits, je
m’oxygène à la poésie de Césaire où l’homme s’allie, jusqu’à se fondre, à la terre, aux fleuves et aux forêts, célébrant un terreau commun. Césaire où l’universel naît du dialogue rétabli et où la fraternité est une arme fondamentale. Ecrites pour prendre vie dans la voix, écrites pour prendre corps, Les Armes Miraculeuses de Césaire nourrissent l’espace vital et le dépassent. »
 Isabelle Fruleux, Juillet 2020




En août 1969, 
Jimi Hendrix  s’approprie l’hymne national 
d’une Amérique figée par ses cloisonnements 
culturels, sociaux et raciaux. 

« On dit que la voix d'Orphée 
faisait miraculeusement se coucher les bêtes.
Le cri de Hendrix fit tomber en un instant, 
ce matin du 18 août 1969, à Woodstock, 
des murs entiers d'indifférence et d'amnésie. »

Lydie Salvayre 
nous rappelle cet acte libertaire dans 
Hymne 
dont voici la mise en scène, voix et musique. 




Les Indes
d'après le poème de Edouard Glissant



 La déclaration des poètes
 de Patrick Chamoiseau




Entretien de Patrick Chamoiseau à propos de
la création FRÈRES MIGRANTS par Isabelle Fruleux et la Compagnie Loufried



Lampedusa, ce que nous disent les gouffres
de Patrick Chamoiseau





Pour la nuit
 
Court métrage d'Isabelle Boni-Claverie primé par les festivals internationaux. Isabelle Fruleux reçoit le prix d'interprétation au FICA pour le rôle principal.

Muriel, une jeune femme métisse vient à Marseille pour enterrer sa mère. Elle ne supporte pas la lourde atmosphère familiale et s'enfuit. Elle se retrouve seule dans la nuit, libre, un peu perdue. Dans un bar elle rencontre Sami qui enterre joyeusement sa vie de garçon. Ils partent ensemble. Mais Sami doit se marier le lendemain..